« Entrée en matières… »

du 29 juin au 31 décembre 2019 dans la salle La Grange


En contre-point des nombreux événements qui ponctuent l’année du cinquantenaire du musée et qui retracent son histoire, le choix est ici de se tourner vers le présent et l’avenir. En effet une carte blanche est proposée à quatre jeunes artistes contemporains membre du collectif Centrale 7 de Nyoiseau (49) avec la volonté de prolonger les recherches de Robert Tatin jusqu’à nos jours.

Mylène Duhail, Christophe Forget, Romain Goiset et Vincent Tétu proposent une réflexion commune et actuelle autour de l’oeuvre monumentale de Robert Tatin. Le paysage est lié à l’idée que l’on se fait d’un territoire souvent marqué par l’activité des hommes et de l’industrie. Il s’agit aussi parfois de simples fragments d’une nature domestiquée.

Installées sur l’ensemble du site du musée, les créations de ces quatre artistes prolongent avec un regard d’aujourd’hui le dialogue avec la nature et les jardins du musée cher à Robert Tatin.

Dans ce paysage mayennais, leurs œuvres semblent ainsi se questionner les unes les autres, inquiètes de leur propre existence parmi la végétation sereine et exubérante du musée. Au-delà de la solitude de l’artiste devant sa création ou sa créature, on retrouve le questionnement intérieur de chacun face à la condition humaine.

Chacun expérimente une manière nouvelle de maîtriser l’espace en mêlant vides et pleins, plans et volumes. La notion d’échelle disparaît à l’approche de ces œuvres pour nous proposer une découverte sans cesse renouvelée de notre univers mouvant.