A découvrir en 2021…

Exposition temporaire de Robert Tatin : « Corps et mouvements »

Le peintre, plus que le sculpteur est un illusionniste. Il doit, en effet, se contenter d’une image figée en deux dimensions pour s’exprimer. Robert Tatin n’échappe pas à cette contrainte particulièrement complexe à résoudre face à la représentation, la traduction, l’expression du corps en mouvement. L’observation du modèle vivant ne suffit pas à surmonter la fixité de l’image, l’artiste doit inventer des subterfuges en cohérence avec son mode de représentation et son sujet sans troubler l’œil du spectateur.

Depuis l’Antiquité un florilège de codes et de recettes plastiques a tenté de répondre à cette problématique. En réaction à la révolution cinématographique les artistes du début du XXème siècle tentent de réinventer l’illusion des mouvements du corps, citons Nu descendant un escalier de Marcel Duchamp qui fit scandale en 1913 ou le Futurisme qui associa les mouvements mécaniques et humains.

Oeuvre : 90.341.1 de Robert Tatin