La lithographie

les_zoiseaux_903571C’est au début des années soixante et pendant une quinzaine d’années que Robert Tatin se rend régulièrement dans l’atelier du lithographe parisien Michel Cassé. Pour l’artiste, la qualité, la finesse et la précision de ce procédé sont autant d’atouts pour multiplier et diffuser des œuvres parfois réalisés en peinture mais souvent unique. C’est pour lui le moyen de personnaliser une oeuvre à destination d’un ami ou d’un proche, mais surtout d’ouvrir un nouveau champ d’investigation. Il peut, à partir d’un même dessin mettre en exergue un détail, en effacer un autre ou chercher une harmonie colorée qui révèle des aspects parfois insoupçonnés de ses recherches. On perçoit ici le savoir faire patient de l’artisan comme l’imaginaire de l’artiste en quête de perfection.

petit_cheval_903601