Exposition « Robert Tatin : L’Exotique »

Pour Robert Tatin, la quête de l’exotique peut être qualifiée de manifeste esthétique. C’est une lutte contre la vision stéréotypée du monde et pour sa poétisation, c’est une porte ouverte au féerique, au fantastique, à des ailleurs. Robert Tatin définit l’artiste comme « libéré de ce mur des illusions » et ajoute : « Que de lampes à installer et à ré-allumerdans certains fronts afin que d’aucuns ne se mélangent les ailes et les pieds parmi tellement de chaos ! » L’art accueille ainsi tous les éléments disponibles : arbres, herbes des champs, pierres et eau, même les oiseaux et les poissons concourent à composer son autoportrait.

À partir du 26 février – Salle La Grange – Gratuit (le billet ne donne pas accès aux collections permanentes du musée)