Les jardins

Une réalité artistique

plan_legendeRobert Tatin a inscrit son oeuvre au cœur de la généreuse nature du bocage mayennais. Cette quête d’harmonie entre l’expression artistique et la nature exubérante de vie demeure primordiale pour lui. Les espaces qui accompagnent l’oeuvre n’ont jamais cessé d’évoluer. Les principaux aménagements autour de l’oeuvre ont été réalisés à partir de 1997 avec la volonté de valoriser et de préserver l’identité de l’oeuvre ainsi que la volonté de l’artiste.


On peut dissocier trois types d’espaces verts dans l’organisation générale du site

etoile_2D’abord, les jardins situés dans ou à proximité de l’oeuvre, ils sont essentiellement composés de parterres de petite taille et de jardins aux contours précis. Conçus en même temps que les sculptures, ils font partie intégrante de l’oeuvre; c’est l’artiste qui a fait le choix des hauteurs, des couleurs et parfois des variétés.


Ensuite des espaces intermédiaires, des jardins de plus grande surface, dispersés sur l’ensemble du site qui sont reliés par un réseau de chemins où la végétation y est plus dense et variée, où les semis se font naturellement.


jardin_2Enfin, les espaces bocagers, vastes étendues où la nature est la plus libre, la plus exubérante et la plus généreuse. Hormis les tailles des arbres et des haies bocagères, la main de l’homme est invisible.

Le sol est couvert d’herbes hautes, refuge idéal pour la petite faune locale.

Ces espaces ne sont pas figés, ils évoluent au fil des saisons et des années, mais ils sont également repensés et peuvent être réorganisés afin d’adhérer au mieux à la connaissance et à la compréhension de l’oeuvre.